1/3

Déconstruction - petit théâtre de l'absurde

Chloë Charce

installation vidéo, écrans de vinyle suspendus (2 x 8'' x 12''), 2014

Déconstruction - petit théâtre de l'absurde est une installation vidéo composée de deux grands écrans suspendus dans l’espace, qui se font face. Ce projet reflète la continuité d’une réflexion sur les notions d’autofiction et de temporalité et le début d’une exploration formelle par l’intermédiaire de l’installation vidéo : créer une atmosphère théâtrale dans laquelle le spectateur est happé. Inspiré du Mythe de Sisyphe et de l’essai d’Albert Camus – Le cycle de l’absurde – sur la condition humaine, on peut observer sur le premier écran l'artiste qui peint un mur du blanc au vert et du vert au blanc (en passant la séquence à l’envers). La vidéo en boucle n’a donc ni début ni fin. L’écran vert qui apparaît et disparaît ainsi, métaphore du green screen en cinéma, est le lieu de l’imaginaire, de tous les possibles.  L’autre surface montre la même pièce dans laquelle des objets du quotidien apparaîssent un à un, en transparence, comme des fantômes, puis disparaissent pour montrer de nouveau l’espace dans son état initial, vide.