1/3

Présences. mémoires d'architecture (série)

Chloë Charce

bois, vinyle autocollant de sécurité routière, 275 cm x 1000 cm x 60 cm, 2018

projet réalisé à Axenéo7

(résidence et exposition)

suite à une résidence d'exploration à Proyecto 'ACE

crédit : Justin Wonnacott

Présences (sculpture) est une installation composée de 7 répliques formelles de portails de sépultures du cimetière de Chacarita (Buenos Aires, Argentine) recouverts d'un vinyle autocollant réfléchissant : témoins d’une tradition artisanale qui tend à disparaître au profit d’une standardisation inéluctable et symboles identitaires communs aux Amériques issus de la colonisation européenne (dont l’influence française de l’Art nouveau). 

 

Lors d’un séjour en résidence d’exploration en Argentine en 2018, Chloë Charce s’est intéressée aux différentes utilisations du fer forgé à Buenos Aires et réalisé un corpus de travail inédit : ces doubles ont fait entre autres l’objet d’une série photographique et d’installations sculpturales.

 

Texte de l'exposition :

« Le corpus diffusé dans l’exposition présences. mémoires d’architecture résulte d’une réflexion conceptuelle entamée par Chloë Charce lors d’une récente résidence à Proyecto ‘ACE à Buenos Aires. L’artiste y propose des répliques formelles de portails du vaste cimetière de Chacarita érigé en 1871 suite à une dévastatrice épidémie de fièvre jaune. Les doubles, élaborés d’une matière réfléchissante — iridescente —, sont transposés à même les sépultures, confrontés aux originaux où ils sont ensuite captés photographiquement. Dès lors, les imitations agissent tels des négatifs en raison des effets de réverbérations qui rendent les reconstitutions de portails étincelantes. Effarantes et intrigantes tout à la fois, les formes ornementales affirment leur présence à travers les images vaporeuses et nébuleuses, sorte d’empreintes du temps trouées par l’oubli. »

 

– Jean-Michel Quirion